lundi 7 septembre 2009

Un animal doué de raison

Un animal doué de raison - Robert Merle
Éditions Gallimard (1967)

Le professeur Henry Sevilla dirige un centre de recherche et travaille sur la communication avec les dauphins. Son objectif est d'arriver à décrypter le langage naturel de ces animaux et de profiter de leur exceptionnelle intelligence pour leur apprendre le langage humain.
Ce projet ambitieux est financé par le gouvernement américain, et l'armée est partie prenante dans l'affaire. Sevilla se doute que les objectifs réels du projet vont au delà ce qui lui est présenté, mais il n'est pas au bout de ses surprises. Et le lecteur non plus !


J'ai eu un peu de mal à aborder ce livre de Robert Merle, roman d'anticipation paru en 1967, mais qui évoque un futur proche (1972). Difficulté liée au style, sans doute : les dialogues sont inclus dans le texte narratif et on ne sait pas toujours immédiatement qui s'exprime. Et puis ce livre mêle plusieurs genres : roman d'espionnage, histoire sentimentale, document d'archive, rapport scientifique. Son ancrage dans la période de guerre froide et du conflit au Vietnam peut sembler un peu daté, mais rejoint une actualité bien plus proche lors de l'attaque terroriste d'un bateau de l'armée américaine au large de la Chine. Se profile alors la menace d'une troisième guerre mondiale et surtout une prémonition des évènements du 11 septembre 2001 !

Le sujet du livre est plein de charme : apprivoiser des dauphins, communiquer avec eux, comprendre leur langage et leur apprendre des rudiments d'anglais, cette utopie fera rêver tous les anciens adeptes de la série Flipper le dauphin ! Le contraste entre ces expériences idylliques et l'enjeu politico-guerrier du projet de recherche est fort et illustre bien que la science peut conduire au pire comme au meilleur usage dans notre monde, même s'il ne s'agit ici que de l'imagination de l'auteur !

J'ai pris grand plaisir à cette lecture et j'ai apprécié de retrouver Robert Merle dans un genre autre que ses romans historiques dont je suis fan !

L'avis d'Allie et une chronique de salle 101.


Ce livre fait partie de mon challenge Blog-o-trésors.









Il me permet également de m'associer à l'initiative d'Antigone, Objectif Pal :

En ce qui me concerne : -1, pour l'instant !

Je sais, c'est peu, mais je vais continuer dans cette voie !

2 commentaires:

  1. Merle a écrit des tas de romans non historiques, tout aussi passionnants que celui ci, tu peux donc continuer !

    RépondreSupprimer
  2. Même comm que Keisha , j' ADORE Robert Merle !

    RépondreSupprimer