mercredi 7 mai 2008

Camaradesdeclasse.com



Camaradesdeclasse - Didier Daeninckx
Publié chez Gallimard en février 2008.

Dominique, la cinquantaine, travaille dans une agence de publicité et s'inquiète pour son mari, François, cadre à la DRH d'un groupe pharmaceutique en cours de restructuration, qui sent son poste menacé et qui vit mal cette situation. Par curiosité, elle consulte à son insu la messagerie personnelle de François.
Elle intercepte ainsi le message d'un ancien camarade de lycée, puis se met à répondre en se faisant passer pour François. Elle participe sous cette identité à un forum "Camaradesdeclasse.com", dont le but est de retrouver la trace des élèves du lycée Paul-Doumer d'Aubervilliers, qui en 1964, lors d'un voyage scolaire à Reims, avaient visité l'usine Arthur Martin. Une photo avait été prise à cette occasion et sert de support aux recherches.
Les échanges entre les anciens élèves vont alimenter le forum et permettre de découvrir petit à petit ce que sont devenus tous les protagonistes de l'époque.

C'est un livre qui se lit très facilement, mais qui m'a un peu agacée par moment, à cause de son ancrage dans l'actualité, d'ailleurs ! Un cadre d'un groupe pharmaceutique menacé par la restructuration, c'est une situation qui m'est un peu trop familière. Et puis, certaines réactions de la narratrice, Dominique, m'ont semblé inappropriées pour une femme ! Je me suis dit : "C'est un homme qui écrit çà, il se fait une drôle d'idée de la façon dont pensent les femmes". La fin du roman m'incite à minimiser cette critique, mais… Chut !

En revanche, j'ai bien aimé le fond de l'histoire : les années 60 dans cette ville de la banlieue communiste, les relations entre les élèves à cette époque, comment ils ont vécu Mai 68, la découverte progressive de ce qu'ils sont devenus. En fait, je regrette que l'auteur ait inséré cette histoire dans ce contexte de forum Internet et de site de retrouvailles. Le sujet méritait autre chose !!

D'autres avis : Les bottes Rouges et Michel.

2 commentaires:

  1. Merci pour le lien

    C'est son fond de commerce la banieue rouge, mais il publie tellement que d'autres de ces livres sont excellents

    RépondreSupprimer
  2. Daniel Fattore18 mai 2008 à 21:39

    Une critique d'un autre livre du même bonhomme sur mon blog:

    http://fattorius.over-blog.com/article-18499278.html

    J'ajoute que je n'ai pas été emballissime - donc votre avis ne va pas me faire revenir à cet auteur, si ce n'est pour un bon gros Poulpe de derrière les fagots. Merci!

    RépondreSupprimer